Démission du 1er adjoint au Maire

DÉMISSION DU 1ER ADJOINT AU MAIRE

null - Sainte Eanne

Madame, monsieur,

Au terme d’une longue réflexion, j’ai décidé par honnêteté vis à vis de vous, de donner ma démission de mes charges de 1er adjoint au maire et de conseiller municipal de Sainte Eanne. Je me dois de vous en expliquer les raisons.

La première et non des moindres tient au fait que je ne peux plus servir en tant qu’élu, une République qui ne correspond plus du tout à mes convictions profondes.

Du fait de la mondialisation et de la fuite en avant vers un néolibéralisme exacerbé prôné par nos gouvernants, notre pays affiche un déclin qui s’accentue tous les jours d’avantage et ce, dans de nombreux domaines. Qu’elles soient culturelles, économiques, scientifiques, ou politiques, nos spécificités qui faisaient de la France ce qu’elle était et faisait la fierté de son peuple, notre identité nationale et son rayonnement mondial disparaissent, vendus aux multinationales. Le profit l’a emporté sur la souveraineté, la démocratie recule, la cohésion sociale et le respect du citoyen cèdent le pas à l’égoïsme, au paupérisme de masse et la violence. Je me dissocie totalement de cette politique.

En acceptant d’intégrer le nouveau Conseil à l’issue des dernières élections municipales, mon engagement était de pouvoir lutter en local contre cette tendance et de servir l’intérêt général sans aucune autre ambition qu’être au service de notre commune rurale, faire en sorte d’améliorer la vie courante de nos habitants et les préserver d’un avenir précaire.

Malheureusement, j’ai très vite compris que la politique au niveau d’un département ou d’un canton est la copie conforme de la politique nationale. Jour après jour, j’ai pu découvrir précisément ce qu’est cette politique, exercice basé essentiellement sur des compromis, manœuvres dans l’ombre ou alliances de circonstance, le culte de l’Ego l’emportant bien souvent sur son but premier à savoir : servir la « Res Republica » et ses administrés avec désintéressement et transparence. C’est un monde qui n’est pas le mien et en totale contradiction avec mon code de l’honneur !

Aussi, le sentiment de frustration et d’impuissance a-t-il rapidement remplacé celui de se sentir utile et efficace.

La deuxième raison tient au fait que je me fais une idée très précise de l’élu. Pour être honnête et efficace, celui-ci ne devrait avoir qu’un seul mandat afin de pouvoir exercer sa charge à temps plein. J’ai pu constater qu’au niveau régional, départemental ou communautaire, moultes délibérations engageant l’avenir de tous, sont souvent actées sans que n’ait été pris le temps d’étudier en profondeur des dossiers pourtant sensibles ou importants.

Etant perfectionniste, je ne conçoit pas qu’on puisse se satisfaire de synthèses rédigées et présentées par des tiers souvent incompétents, la plupart du temps de façon compliquée ou opaque, frein de base à toute démocratie qui se respecte. Cette conception vous parait certainement naïve, mais c’est la mienne.

Ayant passé beaucoup de temps à rebâtir une communication communale digne de ce nom et à analyser les dossiers qui m’étaient confiés pour en expliquer le contenu, faire en sorte que le Conseil municipal puisse délibérer avec lucidité, je regrette cependant de n’avoir pu m’impliquer d’avantage, car pris par d’autres activités personnelles.

Pour autant, je mesure à sa juste valeur la chance qu’il m’a été donnée de servir Sainte Eanne au sein d’un Conseil de grande valeur mené par un Maire admirable, passionné par sa commune et dont la probité, l’expérience et l’humanisme ne sauraient être remis en cause. A vous toutes et tous ainsi qu’aux agents communaux, à l’équipe pédagogique de l’école et aux présidents des associations, je vous adresse mes sincères remerciements pour la qualité du relationnel que nous avons partagé.

Dans les jours qui viennent, le Conseil municipal va être bien sûr être remodelé, vous serez informés de sa nouvelle composition et des tâches de chacun, dans les délais les plus brefs.

Pour ma part, je continuerai à prendre part à la vie associative communale (Les amis du vieux four !) et serai très actif dans la défense de notre environnement face aux projets insensés qui menacent notre terroir, nos libertés et notre bien-être...

Respectueusement,

Jean-Charles THOREL

Publié par JCT

Site réalisé par IntraMuros SAS | Mentions légales | CGU | Copyright 2021 | Gérer mes cookies 🍪